A propos du projet

Quand eut lieu la première projection cinématographique à Grenoble ?
La première projection cinématographique eut lieu en 1896, cette date correspond au passage, inscrit dans une grande tournée, des frères Lumière dans la ville de Grenoble. Les projections furent réalisées au Casino Kurssal, mais aussi sur la place Grenette.

Quelle période a été marquée par le nombre le plus important de cinémas ?
Il s’agit des années 1949 à 1954, période durant laquelle Grenoble connut un nombre maximum de cinémas à savoir 23.

Quand fut atteint le nombre maximum d’écrans de cinémas à Grenoble ?
Le maximum fut atteint entre 2000 et 2003 où la ville comptait 53 écrans de cinémas. L’ouverture du Pathé Chavant y est pour beaucoup dans ce record.

Quel a été le nombre maximum de places de cinéma et à quelle période se situe-t-il ?
Le nombre maximum de places de cinémas à Grenoble a été de 11131. Tout comme le nombre d’écrans, la période correspondant au nombre maximum de places fut atteinte entre 2000 et 2003.

Les deux guerres mondiales ont-elles été un frein pour l’activité des cinémas ?
Les deux guerres n’ont pas empêché l’activité des cinémas, comme le montre l’ouverture du Royal en 1916, ou encore du Mon Ciné ou de l’Imperia Ciné en 1943. D’ailleurs le Familia, qui avait mêlé son activité dans une collaboration avec l’occupant allemand, connut une fin tragique puisqu’il a été incendié pour cette raison.

A quelle date s’ouvrit le premier multiplexe grenoblois ?
Le premier multiplexe grenoblois est le Pathé Échirolles, avec 2 926 places, il ouvrit ses portes en 1997.


Au-delà de pouvoir répondre à ces questions, la carte interactive permet de faire une analyse de la répartition spatiale des cinémas au sein de la ville de Grenoble et de son agglomération, des débuts du cinéma à aujourd’hui. On peut visualiser par exemple comment les salles se sont réparties dans l’agglomération au gré de son extension.
Grâce à la frise chronologique, à l’évolution de la tâche urbaine et les marqueurs des cinémas, on voit que les cinémas à Grenoble sont restés très attachés au centre-ville et ce malgré les diverses époques, privilégiant les axes principaux et les places publiques. On aurait pu s’attendre à ce qu’ils se déconcentrent à mesure que la ville s’accroît, mais finalement hormis la création de cinémas de quartier dans les faubourgs qui ont aujourd’hui disparu. Ou encore des cinémas comme le Pathé Échirolles et l’UGC Grand-Place dont il ne subsiste désormais que le premier, le mouvement de déconcentration n’a pas été véritablement marqué et ne s’est pas pérennisé.

Enfin l’application, grâce aux images (photographies, plans, programmes, documents d’archives) accessibles en cliquant sur les cinémas, nous permet de prendre conscience de leurs histoires, de leurs façades et de leurs évolutions. La diversité des façades joue sur nos représentations des cinémas autant que de l’espace public.

Cette carte interactive se veut également participative, comme vous avez pu le constater certaines informations sur les cinémas restent à vérifier, à compléter. La Cinémathèque de Grenoble reste à votre écoute dans l’éventualité où vous auriez des précisions ou des photos à apporter à chaque fiche.


Réalisation :
– Remi Mayou (dans le cadre d’un stage de M1 en Master Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques, Université de Cergy-Pontoise. https://master-geomatique.org)
– Jeremie Bancilhon (www.go-on-web.com) – Développement et intégration web

Sur une idée de : Nicolas Tixier

Un projet de la Cinémathèque de Grenoble (www.cinemathequedegrenoble.fr)

Ciné Grenoble

2017


Données statistiques de 2017

Nombre de cinémas :
Nombre d'écrans :
Nombre de places :

Cinémas en activité en 2017

Légende de la carte

Tâche urbaine

Fond cartographique